Le Blemophobe a Peur du Regard des Autres : Explications !

Libérez-vous de votre timidité et devenez un adulte libre ?.

Pourquoi le blemophobe a-t-il peur du jugement des autres ?


Selon le wikitionnaire, un blemmophobe est une personne atteinte de blemmophobie.

Et la blemmophobie, me direz-vous  ?

Par définition, ce n’est rien d’autre que la peur du regard des autres (une phobie sociale).

Le saviez-vous ?

La plupart des personnes « en fin de vie » regrettent de n’avoir pas eu le courage de vivre leur vie comme elles le voulaient parce qu’elles ont eu peur du regard des autres.

C’est le plus commun des 5 regrets des personnes en fin de vie selon l’enquête réalisée par une infirmière, Bronnie Ware dont voici l’ouvrage:

Les 5 regrets des personnes en fin de vie

En réalité, nous sommes tous victimes, à un moment ou un autre, de la peur du regard des autres ou la peur du jugement des autres.

Il suffit, pour s’en convaincre, d’observer que la majorité d’entre nous a peur de parler en public (voyez ici).

Rendez-vous compte que certaines personnes ont autant peur de parler en public que de mourir !

Bien entendu, cela ne signifie pas que nous vivons tous avec ce véritable « handicap » social que constitue la blemmophobie.

Voyons maintenant…

 

Comment et pourquoi devient-on blemophobe ?


Voici les explications…

Vaincre-sa-timidite : Blemophobe - Blemmophobe

Le Blemmophobe

Pour commencer, il faut savoir que le blemmophobe est quelqu’un qui est très mal dans sa peau (c’est expliqué ici comment être bien dans sa peau), quelqu’un qui n’est pas à l’aise dans ses relations avec les autres, quelqu’un qui n’est pas épanoui ni heureux.

Comment est-ce possible ?

Il y a de nombreuses raisons qui font qu’une personne est blemophobe :

 .

La première raison : le blemmophobe est une personne qui cherche en permanence à plaire à tout le monde.

Évidemment, c’est bien de vouloir plaire. Mais il ne faut pas avoir peur de déplaire, lorsque cela est nécessaire.

Le problème quand on veut plaire tout le temps et à tout le monde, est double :

Premièrement, on vit avec la peur de décevoir et la crainte d’être jugé négativement ou même rejeté par les autres.

Deuxièmement, on ne fait pas ce qu’on a envie de faire (ou ce qu’on devrait faire) mais ce que les autres veulent.

De plus, on se pose beaucoup trop de questions inhibitrices :

Suis-je à la hauteur ? Ne suis-je pas trop ridicule ? Vont-ils m’apprécier ? Vont-ils me rejeter ? Si je dis ça ou si je fais ça… qu’est-ce que les gens vont penser de moi ? Etc.

 

La deuxième raison : le blemmophobe est une personne qui connait relativement mal la nature humaine.

Le blemophobe croit qu’il est le centre de l’attention et des regards des autres. Comme si les autres allaient en permanence le regarder, le juger ou le critiquer. Il a tendance à s’imaginer que les autres « se focalisent » sur lui et « parlent » dans son dos.

Bien sûr, ceci est complètement faux !

La réalité de la nature humaine veut que les autres sont toujours plus intéressés par eux-mêmes que par nous (égotisme).

 

La troisième raison : le blemmophobe est une personne très susceptible.

Quand on a peur des autres, c’est souvent parce qu’on est trop sensible au jugements des autres ou qu’on leur accorde une trop grande importance. Un peu comme si le blemophobe était en permanence sur ses gardes et qu’il « démarrait au quart de tour ».

Ceci sera particulièrement vrai si le jugement d’autrui est négatif. Car lorsqu’on a peur du regard des autres, on réagit vivement aux critiques et remarques négatives et on oublie vite les compliments et les éloges qui sont formulées à notre égard.

 

Quatrième raison : le blemmophobe est une personne qui oublie qu’elle est humaine.

Le blemophobe a du mal à rire de lui-même et accepte difficilement ses défauts et ses échecs. Il redoute de paraître ridicule ou pas à la hauteur ou encore de faire des erreurs. Oubliant qu’il est un être humain avec des qualités et des défauts, faillible et imparfait. Il ne comprend pas que ce sont ses imperfections, ses défauts ou ses faiblesses qui le rendent « humain » aux yeux des autres.

 

La cinquième raison : le blemmophobe a tendance à se comparer aux autres.

Que se passe-t-il quand on se compare aux autres ?

C’est très simple : une personne qui se compare aux autres se dévalue, perd confiance en elle et finit par faire un complexe d’infériorité.

 

La sixième raison : le blemophobe est resté dans un état « d’enfant intérieur ».

Selon Didier Pénissard, le spécialiste qui aide de nombreuses personnes à vaincre leur peur du jugement des autres, le blemmophobe souffre du « syndrome de l’enfant intérieur ».

De quoi s’agit-il ?

Comme un petit enfant de 6 ans, l’adulte qui est blemophobe recherche l’approbation des autres. C’est-à-dire que tout ce qu’il fait, il le fait en grande partie pour être apprécié et approuvé par les autres.

Mais cette attente d’approbation s’accompagne d’une peur: la peur du jugement des autres.

Alors si vous souffrez de la peur du regard des autres, c’est sans doute parce que vous êtes resté dans cet « état d’enfant intérieur », c’est à dire que vous vivez psychologiquement et émotionnellement comme si vous étiez encore un enfant.

L’adulte libre est celui qui s’exprime sans crainte face au regard des autres. Pour vous libérer de votre « enfant intérieur », lisez ceci.

.

La septième raison : le blemmophobe vit comme si l’autre était plus important que lui.

Sur le plan psychologique, le blemmophobe donne au regard des autres plus d’importance qu’il donne à son propre regard.

Ainsi, il donne du pouvoir aux autres et se considère le plus souvent en infériorité par rapport à eux. En conséquence, le blemmophobe va se taire car il n’ose pas exprimer ses idées de peur que les autres les jugent moins bonnes.

A vouloir « toujours être à la hauteur », le blemmophobe finit par s’épuiser. C’est le burn-out !

 

La huitième raison : le blemmophobe a peur de créer des conflits avec les autres.

Par dessus tout, le blemmophobe craint les désaccords ce qui l’inhibe dans sa capacité à s’affirmer : il a peur de dire non (lisez cet article pour savoir dire « non »).

En conséquence, il va vouloir à tout prix être gentil. Il alignera ses idées sur celles des autres pour éviter la confrontation.

 

La neuvième raison : le blemmophobe a peur d’agir et FAIRE ce qu’il désire.

Il ne se sent pas libre d’agir et faire ce qui est bon pour lui par peur d’être jugé, critiqué ou de paraître ridicule.

 

La dixième et dernière raison : le blémmophobe a une faible estime personnelle et peu confiance en lui-même.

Quand on manque d’estime et de confiance en soi, ce sont les autres qui nous définissent et nous n’osons pas exprimer notre vraie personnalité.

Tout se passe comme si c’était les autres qui décident de ce que nous sommes…

A l’opposé, les gens qui ont confiance en eux et qui ont une bonne image d’eux-mêmes ne craignent pas le regard et le jugement des autres. Ils ont une personnalité charismatique.

 

Quel est le danger de rester blemmophobe ?


La blemmophobie nous empêche de réaliser des choses. Elle nous bloque. Elle nous fait souffrir. Elle nous use. Elle s’oppose à notre épanouissement. La peur des autres peut nous rendre malheureux toute notre vie.

On passe à côté de notre vie avec au final un sentiment d’échec.

Être trop sensible au regard d’autrui est un frein dans notre succès personnel et professionnel.

Si vous êtes blemmophobe et si vous le restez toute votre vie, vous n’êtes pas vous-même mais vous êtes les autres ! Ce qui est catastrophique.

 

Comment vaincre la peur du regard des autres ?


Lisez ces 2 articles :

Comment Vaincre la Blemmophobie une Bonne Fois pour Toutes [10 Commandements]

Comment Ne Plus Jamais Avoir Peur du Regard des Autres ? [9 Conseils]

.

Si vous pensez être blemmophobe, j’aimerais que vous m’indiquiez dans les commentaires quelle est votre principale difficulté ?

.

Comment Vaincre sa Timidité ?.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.

2 Comments

  1. Bouyé

    Merci pour cet article! Je me retrouve totalement dans tout, dans toutes les « raisons »… Travail sur moi qui me permet de me rendre compte que beaucoup de choses viennent de mon enfance, notamment du sentiment de culpabilité que j’ai éprouvé souvent! Merci papa, merci maman…

  2. Je retrouve certaines causes de votre article dans ma vie ,parfois pas tout le temps

Laissez ici votre commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This