Libérez-vous de votre timidité et devenez un adulte libre ?.

Comment faire pour vaincre sa timidité ?


La timidité est un véritable handicap social qui peut dans certains cas, conduire à des problèmes de santé (du genre hypertension artérielle).

C’est la raison pour laquelle vous avez tout intérêt à lutter contre votre timidité.

Cela est beaucoup plus facile qu’il n’y paraît.

Dans cet article, je vous donne quelques conseils et exercices pour vaincre la timidité.

Alors si vous voulez ne plus être timide, surtout ne vous arrêtez pas ici, continuez votre lecture…

.

Les grandes catégories de timidité.


Les situations qui peuvent provoquer de l’anxiété et de la timidité sont nombreuses.

Pour certains, il s’agira de vaincre sa timidité au travail, pour d’autres ce sera de vaincre sa timidité en amour ou avec les filles ou, encore vaincre sa timidité en public ou enfin, vaincre sa timidité à l’adolescence.

Mais quelque soit la situation qui pose problème, pour surmonter sa timidité, il faut passer à l’action en s’entrainant.

.

Voici les 5 exercices pour vaincre sa timidité


Faites le plus souvent possible ces exercices conçus pour soigner la timidité et en venir à bout.

.

Premier exercice pour combattre sa timidité :

Entrainez-vous à écouter les autres.

Uniquement les écouter attentivement sans penser à vous, sans vous préoccuper de ce que vous allez dire après.

Écoutez-les, observez-leurs gestes et posez-leur des questions uniquement à propos d’eux.

Donc dès que l’occasion se présente, branchez-vous complètement sur les autres et faites comme si vous n’existiez pas !

Car, au cas où vous ne le saviez pas, la timidité est liée au fait de trop se focaliser sur soi-même (ce qui bloque…).

.

Deuxième exercice pour vaincre sa timidité :

Pratiquez la respiration abdominale.

Voyez dans cet article ici comment faire.

Cette façon de respirer va vous détendre, vous relaxer et clarifier votre esprit.

La timidité entraine souvent de la confusion mentale que vous pouvez éliminer simplement en respirant de la bonne manière, avec le ventre.

.

Troisième exercice pour soigner la timidité :

Pratiquez la visualisation mentale.

.

Vaincre sa Timidité

Vaincre sa Timidité par la Visualisation

Installez-vous dans un fauteuil, fermez les yeux un instant et imaginez-vous sûr de vous et plein d’audace dans certaines situations difficiles (pour draguer, avec les filles, pour parler avec un inconnu, pour vous exprimer face à un public, lorsque vous êtes en présence d’une personnalité importante, etc.).

Ce qui est important dans cet exercice pour vaincre sa timidité, c’est de vous sentir à l’aise et plein d’assurance avec les gens que vous rencontrez. En quelques sortes, vous devez parvenir à vous voir libéré de la timidité et en ressentir les émotions positives.

Plus vous serez capable de vous imaginer capable de le faire et plus vous éliminerez votre timidité maladive.

Cet exercice est fondamental. Si vous doutez de son efficacité, dites-vous que c’est l’exercice qui est pratiqué en routine par les plus grands sportifs et champions des jeux olympiques. Avant de battre un nouveau record du monde, l’athlète s’imagine mentalement battre ce record. Ce sont souvent les images mentales positives et motivantes qui leur permettent de surclasser leurs adversaires et décrocher la médaille d’or.

.

Quatrième exercice pour lutter contre la timidité :

Passez à l’action quotidiennement (sortez de votre zone de confort).

Fixez-vous de petits objectifs à réaliser tous les jours comme par exemple adresser la parole à une personne inconnue du sexe opposé et faites preuve d’audace. Prenez des risques !

De jour en jour, vous augmentez progressivement la difficulté jusqu’à faire des choses que vous pensiez impossible !

A mesure que vous agissez, vous obtenez des résultats qui feront se renforcer votre confiance en vous. Vous sortez du cercle vicieux de la timidité et du doute de soi pour entrer dans le cercle vertueux de la confiance en soi.

.

Cinquième exercice pour vaincre sa timidité :

Répétez-vous des auto-suggestions de confiance en soi

C’est en reprogrammant son mental qu’une personne peut facilement surmonter sa timidité et vivre des relations sans ressentir ni craintes ni angoisses.

Voici quelques suggestions d’encouragement :

  • Je suis bien dans ma peau et les autres le voient
  • Je suis à l’aise en toutes circonstances
  • J’ose parler clair et fort
  • Je m’exprime avec la plus grande aisance
  • Je suis à l’aise pour m’exprimer
  • Je fascine aisément mon auditoire
  • Quand je vois quelqu’un qui me plait, je vais l’aborder
  • J’aime ce que je suis
  • Je suis calme, tout à fait calme
  • J’ai de plus en plus de plaisir à rencontrer des gens
  • Je vais vers les autres avec joie et confiance
  • J’ai de plus en plus confiance en moi et en les autres
  • J’aime écouter les autres
  • J’arrive à dire « non » quand j’en ai envie
  • Ma voix est de plus en plus convaincante
  • Lors des réunions, je parle avec une extrême facilité
  • Je suis maître de mes nerfs, je me domine
  • Ce que les autres pensent de moi n’a aucun effet sur moi

Tous les matins, au réveil, et tous les soirs avant de vous endormir, fermez les yeux, et prononcez à haute voix la formule de suggestion suivante :

« Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux ; j’ai confiance en moi ; je suis sûr de moi ; je suis toujours calme, quelles que soient les circonstances ; je parle facilement en public, etc… »

Répétez-vous des affirmations positives pour avoir confiance en soi.

Mieux encore, écoutez et répétez les offirmations pour booster votre estime et avoir 100% confiance en vous.

Pratiquez régulièrement ces exercices et tout ira bien, de mieux en mieux !

 

Comment Vaincre sa Timidité ?.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.
read more

Libérez-vous de votre timidité et devenez un adulte libre ?.

Pourquoi le blemophobe a-t-il peur du jugement des autres ?


Selon le wikitionnaire, un blemmophobe est une personne atteinte de blemmophobie.

Et la blemmophobie, me direz-vous  ?

Par définition, ce n’est rien d’autre que la peur du regard des autres (une phobie sociale).

Le saviez-vous ?

La plupart des personnes « en fin de vie » regrettent de n’avoir pas eu le courage de vivre leur vie comme elles le voulaient parce qu’elles ont eu peur du regard des autres.

C’est le plus commun des 5 regrets des personnes en fin de vie selon l’enquête réalisée par une infirmière, Bronnie Ware dont voici l’ouvrage:

Les 5 regrets des personnes en fin de vie

En réalité, nous sommes tous victimes, à un moment ou un autre, de la peur du regard des autres ou la peur du jugement des autres.

Il suffit, pour s’en convaincre, d’observer que la majorité d’entre nous a peur de parler en public (voyez ici).

Rendez-vous compte que certaines personnes ont autant peur de parler en public que de mourir !

Bien entendu, cela ne signifie pas que nous vivons tous avec ce véritable « handicap » social que constitue la blemmophobie.

Voyons maintenant…

 

Comment et pourquoi devient-on blemophobe ?


Voici les explications…

Vaincre-sa-timidite : Blemophobe - Blemmophobe

Le Blemmophobe

Pour commencer, il faut savoir que le blemmophobe est quelqu’un qui est très mal dans sa peau (c’est expliqué ici comment être bien dans sa peau), quelqu’un qui n’est pas à l’aise dans ses relations avec les autres, quelqu’un qui n’est pas épanoui ni heureux.

Comment est-ce possible ?

Il y a de nombreuses raisons qui font qu’une personne est blemophobe :

 .

La première raison : le blemmophobe est une personne qui cherche en permanence à plaire à tout le monde.

Évidemment, c’est bien de vouloir plaire. Mais il ne faut pas avoir peur de déplaire, lorsque cela est nécessaire.

Le problème quand on veut plaire tout le temps et à tout le monde, est double :

Premièrement, on vit avec la peur de décevoir et la crainte d’être jugé négativement ou même rejeté par les autres.

Deuxièmement, on ne fait pas ce qu’on a envie de faire (ou ce qu’on devrait faire) mais ce que les autres veulent.

De plus, on se pose beaucoup trop de questions inhibitrices :

Suis-je à la hauteur ? Ne suis-je pas trop ridicule ? Vont-ils m’apprécier ? Vont-ils me rejeter ? Si je dis ça ou si je fais ça… qu’est-ce que les gens vont penser de moi ? Etc.

 

La deuxième raison : le blemmophobe est une personne qui connait relativement mal la nature humaine.

Le blemophobe croit qu’il est le centre de l’attention et des regards des autres. Comme si les autres allaient en permanence le regarder, le juger ou le critiquer. Il a tendance à s’imaginer que les autres « se focalisent » sur lui et « parlent » dans son dos.

Bien sûr, ceci est complètement faux !

La réalité de la nature humaine veut que les autres sont toujours plus intéressés par eux-mêmes que par nous (égotisme).

 

La troisième raison : le blemmophobe est une personne très susceptible.

Quand on a peur des autres, c’est souvent parce qu’on est trop sensible au jugements des autres ou qu’on leur accorde une trop grande importance. Un peu comme si le blemophobe était en permanence sur ses gardes et qu’il « démarrait au quart de tour ».

Ceci sera particulièrement vrai si le jugement d’autrui est négatif. Car lorsqu’on a peur du regard des autres, on réagit vivement aux critiques et remarques négatives et on oublie vite les compliments et les éloges qui sont formulées à notre égard.

 

Quatrième raison : le blemmophobe est une personne qui oublie qu’elle est humaine.

Le blemophobe a du mal à rire de lui-même et accepte difficilement ses défauts et ses échecs. Il redoute de paraître ridicule ou pas à la hauteur ou encore de faire des erreurs. Oubliant qu’il est un être humain avec des qualités et des défauts, faillible et imparfait. Il ne comprend pas que ce sont ses imperfections, ses défauts ou ses faiblesses qui le rendent « humain » aux yeux des autres.

 

La cinquième raison : le blemmophobe a tendance à se comparer aux autres.

Que se passe-t-il quand on se compare aux autres ?

C’est très simple : une personne qui se compare aux autres se dévalue, perd confiance en elle et finit par faire un complexe d’infériorité.

 

La sixième raison : le blemophobe est resté dans un état « d’enfant intérieur ».

Selon Didier Pénissard, le spécialiste qui aide de nombreuses personnes à vaincre leur peur du jugement des autres, le blemmophobe souffre du « syndrome de l’enfant intérieur ».

De quoi s’agit-il ?

Comme un petit enfant de 6 ans, l’adulte qui est blemophobe recherche l’approbation des autres. C’est-à-dire que tout ce qu’il fait, il le fait en grande partie pour être apprécié et approuvé par les autres.

Mais cette attente d’approbation s’accompagne d’une peur: la peur du jugement des autres.

Alors si vous souffrez de la peur du regard des autres, c’est sans doute parce que vous êtes resté dans cet « état d’enfant intérieur », c’est à dire que vous vivez psychologiquement et émotionnellement comme si vous étiez encore un enfant.

L’adulte libre est celui qui s’exprime sans crainte face au regard des autres. Pour vous libérer de votre « enfant intérieur », lisez ceci.

.

La septième raison : le blemmophobe vit comme si l’autre était plus important que lui.

Sur le plan psychologique, le blemmophobe donne au regard des autres plus d’importance qu’il donne à son propre regard.

Ainsi, il donne du pouvoir aux autres et se considère le plus souvent en infériorité par rapport à eux. En conséquence, le blemmophobe va se taire car il n’ose pas exprimer ses idées de peur que les autres les jugent moins bonnes.

A vouloir « toujours être à la hauteur », le blemmophobe finit par s’épuiser. C’est le burn-out !

 

La huitième raison : le blemmophobe a peur de créer des conflits avec les autres.

Par dessus tout, le blemmophobe craint les désaccords ce qui l’inhibe dans sa capacité à s’affirmer : il a peur de dire non (lisez cet article pour savoir dire « non »).

En conséquence, il va vouloir à tout prix être gentil. Il alignera ses idées sur celles des autres pour éviter la confrontation.

 

La neuvième raison : le blemmophobe a peur d’agir et FAIRE ce qu’il désire.

Il ne se sent pas libre d’agir et faire ce qui est bon pour lui par peur d’être jugé, critiqué ou de paraître ridicule.

 

La dixième et dernière raison : le blémmophobe a une faible estime personnelle et peu confiance en lui-même.

Quand on manque d’estime et de confiance en soi, ce sont les autres qui nous définissent et nous n’osons pas exprimer notre vraie personnalité.

Tout se passe comme si c’était les autres qui décident de ce que nous sommes…

A l’opposé, les gens qui ont confiance en eux et qui ont une bonne image d’eux-mêmes ne craignent pas le regard et le jugement des autres. Ils ont une personnalité charismatique.

 

Quel est le danger de rester blemmophobe ?


La blemmophobie nous empêche de réaliser des choses. Elle nous bloque. Elle nous fait souffrir. Elle nous use. Elle s’oppose à notre épanouissement. La peur des autres peut nous rendre malheureux toute notre vie.

On passe à côté de notre vie avec au final un sentiment d’échec.

Être trop sensible au regard d’autrui est un frein dans notre succès personnel et professionnel.

Si vous êtes blemmophobe et si vous le restez toute votre vie, vous n’êtes pas vous-même mais vous êtes les autres ! Ce qui est catastrophique.

 

Comment vaincre la peur du regard des autres ?


Lisez ces 2 articles :

Comment Vaincre la Blemmophobie une Bonne Fois pour Toutes [10 Commandements]

Comment Ne Plus Jamais Avoir Peur du Regard des Autres ? [9 Conseils]

.

Si vous pensez être blemmophobe, j’aimerais que vous m’indiquiez dans les commentaires quelle est votre principale difficulté ?

.

Comment Vaincre sa Timidité ?.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.
read more

Libérez-vous de votre timidité et devenez un adulte libre ?.

Qu’est-ce que l’introversion ? Et que veut dire introverti ?


Pour commencer, je veux être très clair sur un point : il ne faut pas confondre timidité et introversion.

Introversion introverti définition

Ce qui caractérise l’introversion

Il est vrai que beaucoup d’introvertis sont timides. Mais la comparaison s’arrête là.

En effet, il ne faut pas faire d’amalgame et le mécanisme qui opère est très différent. La timidité est le fait d’un manque de confiance en soi qui se manifeste d’une part par une peur d’être ridicule et d’autre part de l’anxiété vis à vis de certaines situations sociales alors que l’introversion est tout simplement une manière d’être, le tempérament de quelqu’un qui a tendance à se fatiguer plus rapidement lorsqu’il est en société.

L’introversion n’est donc pas un « défaut » ni une « anomalie de la personnalité » ni une forme de « timidité » ni même une « maladie mentale ».

 

Introverti – extraverti : quelle est la différence ?


Selon Marti Olsen Laney, auteure du livre « introverti et heureux », ce qui distingue les introvertis des extravertis, c’est la source de leur énergie.

Laissez-moi vous expliquer…

☞  Par définition, un introverti a besoin – plus que d’autres – de calme et de solitude pour se ressourcer et recharger ses batteries. Il tire son énergie à l’intérieur de lui-même.

C’est la raison pour laquelle une personne introvertie est plus vite fatiguée par l’agitation sociale, le bruit, les bavardages, les relations et les discussions (et si elle ne se respecte pas, elle peut perdre ses moyens et toute son énergie…).

A contrario, la personnalité extravertie se définit par son besoin – plus que d’autres – de relations sociales à l’extérieur pour se remplir d’énergie.

Il va de soi que la personne extravertie aura tendance à s’épuiser si elle reste trop longtemps dans l’isolement c’est à dire sans contact et sans relation. Parce qu’il tire son énergie des contacts à l’extérieur, l’extraverti vivra plus difficilement les moments de solitude.

 

Voici précisément ce qui caractérise l’introversion


Les personnes introverties ont souvent une ou plusieurs de ces 13 caractéristiques :

  • Un besoin de calme et de solitude pour se ressourcer. Pour rappel, les extravertis eux, veulent le plus d’action possible.
  • Une préférence pour des conversations à deux ou en petit comité (quelques amis proches suffisent). L’introverti n’aime pas les activités de groupe ni se rendre dans les endroits fort fréquentés (soirées, fêtes,…).
  • Un besoin de réfléchir plus longuement avant de répondre ou parler. L’introverti ne trouve pas facilement ses mots, il n’a pas le sens de la répartie et est lent dans les discussions. Alors que l’extraverti sera plutôt considéré comme « un beau parleur ».
  • Un besoin de se concentrer (méditer) en restant seul dans son coin. Il peut rester concentré pendant des heures sur un seul sujet tandis que l’extraverti sautera plus facilement du coq à l’âne.
  • Une envie de parler de sujets intéressants là où les extravertis aiment les conversations plus superficielles.
  • Un goût pour le détail et le travail bien fait. L’introverti a plus souvent une nature de « perfectionniste ».
  • L’introverti n’apprécie pas les imprévus, il n’aime pas être dérangé, il a besoin de se préparer et n’aime pas qu’on le prenne au dépourvu (coup de fil, invitation, surprises,…). Il aime choisir le bon moment pour faire quelque chose. Contrairement à la personne extravertie qui elle, sortira très facilement de sa « zone de confort ».
  • Le caractère introverti s’intéresse moins aux autres qu’une personne extravertie mais sa capacité d’écoute peut être meilleure…
  • Une nette préférence pour écouter les autres au lieu de leur parler.
  • L’introverti est souvent silencieux, seul dans son monde intérieur. Il se repose et récupère son énergie en laissant libre cours à ses pensées…
  • L’introverti a tendance à garder des choses pour lui (il n’exprime pas facilement ses pensées et ses ressentis). Il se dévoile peu et reste secret car au fond, il n’aime pas parler de lui.
  • L’introverti est souvent plus stable émotionnellement qu’un extraverti. Généralement, il parvient à gérer son stress et rester calme dans toutes les situations.
  • L’introverti n’aime pas vivre des situations conflictuelles. Il fera tout pour éviter les conflits.

 

Ce que tout introverti doit savoir à propos de l’introversion


Si vous êtes introverti, c’est sans doute que vous avez besoin de l’être. C’est votre manière de fonctionner et vous devez la respecter. Vous devez vous aimer tel que vous êtes en faisant AVEC ce tempérament introverti.

Ceci veut aussi dire que vous devez être authentique (vous-même) et jouer à fond votre propre rôle d’introverti dans toutes les circonstances. Ce n’est bien sûr pas la peine de jouer les extravertis !

Surtout, vous devez découvrir et profiter de vos propres qualités d’introverti : comme par exemple la capacité de réflexion ou de concentration que les extravertis n’ont pas autant que vous…

Vous devez également respecter votre rythme d’introverti pour vous sentir bien dans votre peau et éviter de vous épuiser inutilement ( limiter le nombre de rencontres, ne pas suivre le rythme imposé par les extravertis,…)

Pour terminer, voici les 4 erreurs à ne pas commettre quand on est introverti.

.

Et vous ? Que pensez-vous de l’introversion ?

Merci de vous exprimer dans les commentaires ci-dessous. Faites-le, même si vous êtes introverti :)

.

Comment Vaincre sa Timidité ?.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.
read more

Libérez-vous de votre timidité et devenez un adulte libre ?.

Comment rester zen en toutes circonstances quand on est timide


Le saviez-vous ?

Nous sommes des créatures d’habitudes.

Tout ce qui nous arrive aujourd’hui est le résultat d’un grand nombre d’habitudes qui se sont ancrées en nous et qui se sont renforcées au fil du temps.

Comme vous le savez, certaines habitudes sont bonnes et d’autres mauvaises. Ainsi, c’est la force de certaines habitudes qui a fait de nous une personne timide.

Nous avons pris l’habitude de douter et cette habitude a toujours plus d’influence et d’emprise sur nous. Nous finissons par croire que nous ne sommes pas capables de faire de nouvelles choses, d’adresser la parole à un inconnu ou de prendre la parole en public.

Si vous laissez ces mauvaises habitudes gouverner votre vie, il n’y a aucune chance de devenir zen et de se défaire de la timidité.

Au lieu de cela, réveillez-vous avant qu’il soit trop tard et décidez une bonne fois pour toutes de prendre votre vie en mains et de faire ce qu’il faut pour changer progressivement vos vieilles habitudes.

C’est pourquoi je vous recommande d’adopter des habitudes zen ou si vous préférez, la « zen attitude ».

 

Vaincre-sa-timidite : Habitudes Zen

Des Habitudes Zen Pour Rester Zen

Pourquoi ?

Simplement parce que les habitudes zen sont un excellent moyen de vaincre sa timidité.

« Vos croyances deviennent vos pensées,
Vos pensées deviennent vos mots,
Vos mots deviennent vos actions,
Vos actions deviennent vos habitudes,
Vos habitudes deviennent vos valeurs
Vos valeurs deviennent votre destinée ». 

Gandhi

 

Voyons quels sont les 6 habitudes zen qui vous aideront à vaincre votre timidité


1- La personne timide oublie souvent de vivre le moment présent.

Elle a plutôt tendance à se lamenter sur le passé (ressasser ses échecs) et à devancer les problèmes en se préoccupant du futur (l’anxiété de se demander ce qu’elle va bien pouvoir dire ou répondre…).

Dans ce cas, l’habitude zen à adopter est très simple : vivre le présent de façon sérieuse.

Écouter les autres, s’intéresser honnêtement à eux est une bonne façon d’être zen et dans le présent.

Savoir se récompenser, se complimenter et accepter les compliments des autres est une autre bonne façon de se connecter au moment présent.

« Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur, concentre ton esprit sur le moment présent » Bouddha

.

2- La personne timide sort peu de sa zone de confort.

Elle devrait pourtant changer cette mauvaise habitude et prendre des risques en sortant des sentiers battus.

Souvent, la personne timide ne bouge pas parce qu’elle a peur :

Pour devenir zen, le timide doit apprendre à surmonter ses peurs.

La peur, le stress et le trac ne sont pas des habitudes zen. La bonne habitude à prendre, c’est l’action. Voyez ici 3 conseils pour vaincre ses peurs et faire des choses inhabituelles.

« Le courage, c’est quand on a peur mais qu’on y va quand même » Neil Gaiman

 .

3- La personne timide a du mal à lâcher prise.

Elle se préoccupe beaucoup trop d’elle-même et veut trop se contrôler.

A ce niveau, elle est incapable de relativiser et prendre du recul vis-vis d’elle-même.

Le lâcher prise permet 5 choses :

1/ Mieux vivre le moment présent.

Vaincre-sa-timidite : le lâcher prise (Habitudes Zen)

Habitude Zen : Le Lâcher Prise

2/ Accepter plus facilement tout ce qui nous arrive (même le ridicule).

3/ Arrêter de penser et réfléchir (pour se connecter aux ressentis).

4/ Se détacher de nos craintes et faire baisser l’anxiété.

5/ Prêter plus attention aux autres.

Pour être zen, le timide devrait se poser cette question :

Si je ne suis pas à la hauteur et si je suis imparfait, est-ce une catastrophe ? Est-ce vraiment la fin du monde ?

Certainement pas !

En général, c’est le manque de confiance en soi qui empêche de lâcher prise et d’accepter positivement ce qui arrive…

 « Si on cesse de se prendre la tête et se laisse porter par son influx positif, façon zen, des solutions apparaissent » Helen Fielding

 .

4- La personne timide ne respire pas profondément.

Le résultat : le timide est souvent stressé.

Comme vous le savez, la respiration est une arme précieuse pour communiquer efficacement et sans stresser.

La respiration abdominale régulière, harmonieuse, procure une sensation de détente immédiate et apporte un meilleur contrôle de soi et de ses émotions.

La respiration abdominale nous ramène à l’instant présent en faisant taire notre mental.

En respirant avec le ventre, le timide pourra être zen, se détendre et communiquer avec plus d’aisance et d’assurance.

.

5- La personne timide procrastine (elle remet sans cesse au lendemain).

La tendance à la procrastination (voyez ici de quoi il s’agit exactement) est la principale raison pour laquelle beaucoup de gens se sentent peur sûr d’eux et timides.

Et c’est vrai, le timide est bien connu pour tergiverser jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Comme vous le savez, le retard entraine souvent la défaite…

L’habitude qui consiste à se trouver toujours des raisons de ne pas faire quelque chose est mauvaise. Elle génère du stress, de la colère, de la peur et de la culpabilité.

Une des habitudes zen les plus précieuses que vous pouvez développer est de faire les choses tout de suite.

Le timide doit apprendre à passer à la vitesse supérieure.

.

Vaincre-sa-timidite : Pensée Négative et Positive

Chasser les Pensées Négatives pour Être Zen

6- La personne timide a souvent des pensées négatives d’infériorité

Le timide a pris l’habitude de penser qu’il manque d’initiative, qu’il est incapable de faire certaines choses, qu’il n’est pas à la hauteur, qu’il est moins doué que les autres, qu’il est stupide ou ridicule, qu’il ne va pas réussir, qu’il n’a pas assez confiance en lui…

L’habitude zen est de pratiquer la pensée positive et d’affirmer sa supériorité pour chasser les pensées négatives de votre esprit.

Pour devenir zen, le timide doit développer son charisme. Voici 5 conseils pour devenir plus charismatique.

La meilleure façon de positiver ses pensées (et de prendre confiance en soi) est de remplacer les affirmations négatives par des affirmations positives :

« Je ne peux pas faire cela » « Je peux faire cela »

« Je ne suis pas capable » « Je suis capable »

« Je n’ai pas les moyens d’entreprendre… » « J’ai les moyens de… »

Pour positiver davantage vos pensées, je vous recommande vivement cette habitude zen: l’écoute d’offirmations.

Écoutez des offirmations 20 minutes tous les jours pendant 21 jours et vous accomplirez de grandes choses.

Regardez ici, je vous explique comment ça marche…

PS. Vous êtes livre de choisir les habitudes zen qui vous aideront le plus à lutter contre la timidité. Souvenez-vous qu’une habitude se prend en 21 jours. Il est donc important de pratiquer ces habitudes zen pendant 21 jours pour qu’elles fassent partie de vous.

Vous voulez encore une habitude zen ?

Lisez ceci : 25 citation zen pour rester zen et maître de soi.

Vous avez peut-être une autre habitude zen à proposer ? Dans ce cas, merci de bien vouloir l’indiquer dans les commentaires ci-dessous.

.

Comment Vaincre sa Timidité ?.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.
read more

Libérez-vous de votre timidité et devenez un adulte libre ?.

Comment ne plus avoir peur du regard des autres ?


Tout le monde se soucie du regard des autres. Et nous avons tous plus ou moins peur de ce que les autres pensent de nous.

Pourquoi en est-il ainsi ?

Par exemple, lorsqu’elles doivent prendre la parole en public, de nombreuses personnes ont peur du jugement des autres ou de ne pas « être à la hauteur » ce qui crée une angoisse parfois insurmontable.

Mais cette peur peut avoir des conséquences bien plus grave…

En effet, des enquêtes ont démontré que presque toutes les personnes mourantes expriment le regret de ne pas avoir vécu la vie qu’elles rêvaient parce qu’elles avaient peur du regard des autres…

Et si maintenant je vous disais qu’il est possible de se libérer de la phobie du regard des autres, que me diriez-vous ?

Que vous aimeriez savoir comment ?

C’est justement ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

 

La peur des autres

Peur du Regard des Autres

 

Pourquoi avons-nous si peur du regard des autres ?


Il y a 5 explications au fait d’avoir peur du regard des autres et 5 solutions pour ne plus souffrir de la « blemmophobie ».

1- La première raison est liée au fait que nous voulons plaire à tout le monde tellement nous avons peur de décevoir.

Si vous avez peur de déplaire, peur de paraître ridicule, peur d’être rejeté, alors vous agissez en permanence pour que personne ne vous juge défavorablement.

A vouloir plaire sans cesse, vous vous empêchez d’avoir une grande confiance en vous. Vous n’êtes pas spontané et vous donnez une fausse image de vous car vous vivez constamment dans l’attente que d’autres approuvent ce que vous faites…

Comment s’en sortir ?

Vous ne pouvez jamais prédire ce qui va plaire ou déplaire aux autres alors le mieux est de laisser s’exprimer votre personnalité et très vite les personnes de votre entourage vous apprécieront pour ce que vous êtes.

Vouloir plaire à tout le monde est une erreur.

Premièrement, cela est impossible et puis cela entraine perte de temps, d’énergie et de confiance en soi.

L’essentiel n’est pas de plaire à tout prix ni de se préoccuper de ce que les gens pensent de vous mais d’être vous-même.

2- La deuxième explication à cette peur irrationnelle du regard des autres est que nous avons tendance à croire que nous sommes le seul centre d’intérêt des autres. Nous avons tendance à penser que les autres vont systématiquement nous juger et nous critiquer.

Évidemment et heureusement, c’est loin d’être la réalité et vous n’êtes absolument pas le centre d’intérêt des autres personnes. Par conséquent, vos erreurs, vos défauts ou vos maladresses ne seront pas forcément remarqués ou critiqués.

Une des grosses raisons pour lesquelles tant de gens manquent de confiance dans leurs rapports humains est qu’ils ne comprennent pas exactement à quoi ils ont affaire :

Les êtres humains sont tous plus ou moins égotistes et égocentriques !

Cela va peut-être vous sembler curieux mais c’est pourtant vrai :

Les gens qui vous entourent sont tous plus intéressés par eux-mêmes que n’importe qui d’autre

Les gens portent principalement leur attention sur eux-mêmes. Et ce n’est que lorsqu’ils sont satisfaits d’eux-mêmes qu’ils accordent véritablement leur attention aux autres personnes de leur entourage.

De même pour vous : vous avez tendance à ne penser qu’à vous lorsque d’autres vous regardent. C’est cette erreur qui rend maladivement timide et qui fait avoir peur du regard des autres.

La solution est de porter davantage votre attention sur les gens et tout ce qui se passe AUTOUR de vous.

3- Une troisième explication est que nous avons tendance à nous focaliser sur les réactions des autres :

Que vont-ils dire ?

Comment vont-ils réagir ?

Que vont-ils penser de moi ?

Ce que je dis n’est peut-être pas intéressant pour eux…

Etc...

En réalité, les autres ont le droit de penser ce qu’ils veulent, c’est leur affaire, pas la vôtre !

Par ailleurs, il est fort probable si vous êtes comme la plupart des gens, que vous accordiez plus d’importance aux jugements négatifs (déception, critiques,…) qu’aux remarques positives (compliments, applaudissements, félicitations,…)

Il n’y a pourtant aucune raison de faire cette différence et d’accorder plus de valeur aux critiques qu’aux éloges.

4- Quatrièmement, nous avons tendance à le prendre personnellement et à croire que les autres jugent notre personne alors qu’en réalité, ils ne font qu’apprécier notre comportement.

Aucune raison donc d’avoir peur des autres puisque…

  Vous n’êtes pas ce que vous dites ou ce que vous faites. Vous pouvez « oublier » les autres et vous avez le droit à l’erreur !

5- Enfin, une dernière raison qui explique pourquoi nous avons la phobie du regard des autres, est que nous avons tendance à manquer d’estime de soi. Ce qui a pour effet que nous nous laissons juger (et définir) par notre environnement au lieu d’avoir notre propre identité.

La solution consiste à apprendre à porter sur soi-même un jugement différent de celui que peuvent porter les autres personnes.

Ainsi, plus vous vous apprécierez, plus vous développerez une bonne image de vous et moins vous aurez peur du regard des autres.

Au final, ce qui importe, c’est ce que vous pensez de vous-même et certainement pas ce que les autres pensent de vous.

En conclusion, retenez ceci:

Les personnes qui ont une haute estime personnelle ne craignent pas le regard des autres car elles connaissent leur propre valeur et n’accordent pratiquement aucune importance au jugement des autres.

Si vous devenez une personne charismatique, vous ne devriez plus subir le regard des autres.

Voyez ici les 7 caractéristiques de la personnalité charismatique et 5 conseils pour développer son charisme et sa force intérieure.

Enfin, saviez-vous que les nombreuses personnes « toxiques » ou « manipulatrices » ont une faible estime d’elles-mêmes ? Qu’elles vivent en « insécurité » à tel point qu’elles essaient de se donner de l’importance justement en portant un regard critique, accusateur, dénigrant, envieux ou humiliant sur les autres. Ainsi, vous comprenez que vous n’êtes pas la cible de leurs critiques. En vérité, leurs critiques ne visent qu’à satisfaire leur égo et leur personnalité toxique.

Vous auriez bien tort de craindre ce regard accusateur…

 

Il vous reste une chose importante à savoir…


Plus vous porterez de jugements négatifs sur les autres et plus vous aurez peur que d’autres vous jugent négativement.

La solution est alors très simple : éviter de se moquer ou critiquer les autres en appliquant la philosophie de Confucius :

Ne faites pas à autrui

ce que vous ne voudriez pas

qu’on vous fasse à vous-même…

Par conséquent, avant de porter un regard trop négatif sur quelqu’un, demandez-vous ce que vous auriez fait dans la même situation. En prenant cette simple habitude, vous aurez de moins en moins peur du regard des autres…

Cliquez ici et voyez Comment Ne Plus (Jamais) Avoir Peur du Regard des Autres

Dans les commentaires ci-dessous, expliquez-moi pourquoi vous avez peur du jugement des autres.

Comment Vaincre sa Timidité ?.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.
read more